Logo Charenton Culture
Rechercher
Plaquette

La plaquette

Album photos

Album photos

Newsletter

Newsletter

Facebook

Facebook

Instagram

Instagram

MATIÈRE(S) PREMIÈRE(S)

Présentation

Danse

Tout public


La danse afro, une danse en pleine effervescence issue du continent africain, fait aujourd’hui vibrer la jeunesse du monde entier. Sensuelle, frénétique, ancrée dans des racines multiculturelles à la fois traditionnelles et urbaines, elle nous ramène au langage primordial du corps.
Matière(s) première(s) propose un voyage initiatique dans l’univers des musiques afro, soul et rap, où les corps de six danseurs afro révèlent la beauté intemporelle et la brutalité fondamentale du monde.
De la rage impuissante aux prières pour les ancêtres, de la reconstruction d’identités bafouées à la nécessité viscérale de danser pour ne pas se soumettre, six corps aux parcours et aux problématiques convergentes se rassemblent pour exorciser leurs démons. Une sorte de rituel scénarisé qui dévoile la réalité d’un continent où la vie et la mort se côtoient et où sexe, danse, musique, violence, profit et politique sont intimement liés.
Les mouvements des danseurs font explicitement référence à la colonisation, à l’esclavage, aux mécanismes de domination culturelle et mentale, à la violence militaire et au pillage des ressources.
Par la simplicité de la danse, par la présence des corps et par les symboles des gestes, la chorégraphie nous amène à questionner les rapports de force sur lesquels reposent les relations entre l’Afrique et l’Occident.

Mercredi 5 avril 2023 | 20h30
T2R
Durée : 1h

Catégorie : C
Tarif plein : 19 €   |   Tarif réduit : 12 €
Tarif abonné adulte : 10 €   |   Tarif abonné réduit : 6 €

Acheter des places

Distribution

Chorégraphie Anne Nguyen Assistant chorégraphe Pascal Luce Conseil artistique Didier Boko, Pascal Luce Interprètes 6 danseurs

Presse

"Presse « Dans les chorégraphies d’Anne Nguyen on retrouve la gestuelle originelle du break danse, les corps semblant se débattre et lutter contre un univers hostile, s’affrontant les uns les autres sans se toucher. (…) Dans ses mouvements et ses idées, on repère aisément sa connaissance du monde de la gymnastique et des arts martiaux, leur rigueur et leurs codes se mêlant avec grâce à l’univers de la danse de rue qui est tout à coup sublimée. » • MokaMag, 2021 "

Acheter des places