Le 17/08 matin : 

Météo Charenton

 19°C

 - Après-midi : 

Météo Charenton

 26°C

  Météo Charenton

Le 18/08 matin : 

Météo Charenton

 17°C

 - Après-midi : 

Météo Charenton

 27°C

  Météo Charenton

|

Qualité de l'air : moyenne ?

Menu Charenton.fr

Votre Ville

 Charenton.fr 

Accès directs

Accès directs

Démarches

Création d’un poste d’intervenant social en commissariat à Charenton / Saint-Maurice

pour traiter des problématiques sociales en temps réel

Une intervenante sociale en commissariat (ISC) a pris ses fonctions début juillet au sein de la circonscription de sécurité de proximité de Charenton-le-Pont qui couvre les communes de Charenton et de Saint-Maurice.

Ce poste, cofinancé par l’État, les communes et la Caisse d’allocations familiales, est le 3e créé dans le département du Val-de-Marne après ceux installés dans les commissariats de Fontenay-sous-Bois puis Créteil l’an dernier.

Objectifs : optimiser et individualiser la réponse à la détresse sociale détectée par un service de police.

Sophie Thibault, préfète du Val-de-Marne, Sébastien Durand, directeur territorial de la sécurité de proximité, Hervé Gicquel, maire de Charenton-le-Pont, Igor Semo, maire de Saint-Maurice et Robert Ligier, directeur général de la caisse d’allocation familiales du Val-de-Marne ont signé une convention triennale de partenariat prévoyant la mise en place d’une intervenante sociale en commissariat (ISC) au sein de la circonscription de sécurité de proximité de Charenton-le-Pont.

Localisés directement au sein-même des locaux des commissariats, les ISC traitent des problématiques sociales en temps réel, souvent dans l’urgence.
Ils sont amenés à effectuer ainsi des missions d’écoute, de prévention, d’évaluation sociale et d’orientation vers les services sociaux de droit commun.
Ils sont mobilisés en premier lieu sur les violences conjugales et intrafamiliales mais peuvent intervenir sur des problématiques sociales plus large allant de la précarité à des problématiques psychiques.


En pratique, les ISC exercent les missions suivantes :
1. l’accueil physique et/ou téléphonique de personnes en situation de détresse sociale, l’analyse et l’évaluation des besoins sociaux
2. le conseil et l’orientation vers les structures dédiées pour une prise en charge
3. un rôle de relais vers les partenaires (accès au droit, police, justice, services sociaux, sanitaires, etc.)

Lire le communiqué de presse

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et d'optimiser l'affichage des pages du site. En savoir plus / Ne plus afficher